Inscriptions 2019-2020 ouvertes !

Plus d'informations à la rubrique "admissions"

un double

programme

Système français et libanais

Il est essentiel pour notre lycée de concilier et d’articuler pertinemment les deux programmes qu’il se doit de respecter : français et libanais. 
 
En tant que lycée français, notre établissement respecte les horaires, les programmes qui ont cours actuellement en France, et ce, des classes de maternelle au cycle terminal. Il délivre ainsi les connaissances et la culture que porte l’enseignement français : établissement conventionné avec l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger, vous retrouverez ainsi la même pédagogie que dans l’ensemble des lycées français du monde. 
 
Outre les contenus et les programmes, c’est en effet dans la méthode d’enseignement que s’identifie aujourd’hui la spécificité des lycées français : bienveillance, attention portée à tous les élèves, évaluation par compétences…C’est précisément ce savoir-faire, innovant et régulièrement réactualisé, que nous suivons avec soin. 
 
Mais il convient également de laisser toute sa place à l’enseignement libanais. D’abord, en respectant scrupuleusement les règles et obligations prescrites par le ministère libanais de l’éducation : horaires et programmes en langue arabe, enseignement de l’histoire, de la géographie, de l’éducation civique…Nous préparons bien évidemment au Brevet libanais en fin de classe de 3ème, et avec une certaine réussite (100 % de lauréats en 2017).
 
Au lycée, à partir de la classe de seconde, l’accent est mis délibérément sur le suivi de l’enseignement libanais dans les disciplines scientifiques (mathématiques, physique, chimie, et SVT). En effet, pour certains concours universitaires, le suivi du programme libanais est exigé. C’est pourquoi nous proposons à partir de la seconde un dispositif modulaire et adapté au besoin des élèves : 
  • Une heure supplémentaire et obligatoire pour tous dans les disciplines scientifiques permettant d’intégrer certaines parties du programme libanais dans le cursus français ; 
  • Une autre heure de cours au libre choix de parents pour approfondir d’autres pans de ce programme – ces deux heures permettent de couvrir les notions que n’abordent pas le programme français ; 
  • Des matinées hors temps scolaire (le samedi matin) pour s’exercer et préparer les concours universitaires. 
 
Le pari du lycée franco-libanais est ambitieux : montrer qu’il est possible de concilier harmonieusement deux cursus, et faire en sorte que leur complémentarité constitue un enrichissement pour l’élève. Nous gageons qu’avec l’implication de tous, ce pari est tenu.